Des fausses fiancées escroquent Daech via les réseaux sociaux

Trois jeunes filles Tchétchènes auraient réussi à se faire envoyer de l’argent pour rejoindre l’organisation terroriste « Etat islamique » en Syrie,  sans finalement entreprendre le voyage. Accusées d’avoir eu des conversations avec des combattants de l’Etat islamique (EI) elles ont été arrêtées par la police.

Un trio de filles d’origine tchétchène aurait escroqué des recruteurs du groupe terroriste “’Etat islamique” qui ont débloqué des milliers de dollars en échange d’une promesse de rejoindre ce groupe militant en Syrie.

Les trois femmes ont créé des profils exhibant leur attachement à l’Islam sur les réseaux sociaux ,et ont finalement attiré l’attention des recruteurs de l“Etat islamique, qui leur ont demandé de rejoindre leur camp en Syrie .Rapporte Daily Mail

Les femmes semblant être intéressées par cette offre ont même envoyé des photos à ces militants militants afin de maintenir leurs relations en ligne,comme rapporte Yahoo! Travel. 

Etat islamique

 

3300 dollars reçus de l’EI

En effet, elles vont feindre de vouloir rejoindre l’organisation. Seul problème, elles n’ont pas assez d’argent pour faire le voyage. Elles se font alors envoyer 3300 dollars US via des porte-monnaies électroniques anonymes. Une fois la somme récoltée, les comptes ont été supprimés et les trois jeunes filles n’ont jamais entrepris le voyage pour mettre leurs pieds en Syrie.

Daech

 

La police tchétchène enquête

Du côté des autorités tchétchènes, on assure être devant un cas de figure unique. « Je ne me rappelle pas de précédent comme celui-ci, explique à LifeNews Valery Zolotaryov, à la tête d’une unité en charge de lutter contre la fraude. De toute façon, nous ne conseillons à personne de communiquer avec des criminels dangereux. » Rappelant également que ce type d’arnaque arrive très souvent mais dans l’autre sens.

Daech

 

La police tchétchène vient alors d’arrêter les trois jeunes filles. Leur tort : avoir communiqué avec l’organisation sur les réseaux sociaux. Suspectées d’avoir voulu rejoindre la cause des terroristes, elles ont en effet pris contact avec des combattants de Daech. Mais pour un tout autre but que celui des terroristes. C’est le moment de l’arroseur arrosé!

Recevez les meilleurs articles FHEMNA par email

Recevez les meilleurs articles FHEMNA par email

Merci pour votre abonnement à notre Newsletter

COMMENTAIRES


PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE